La vagabonde

« She was free in her wildness, she was a wanderess. A drop of free water. She belongs to no man and no city«  – Roman payne

Certains disent qu’elle est une éternelle insatisfaite, d’autres disent qu’elle se cherche. Beaucoup l’envie, mais la plupart l’admire.

Ils ont tous un peu raison. L’important c’est qu’elle est heureuse. Qu’elle se réveille chaque matin avec l’envie de croquer dans la vie. Qu’elle a chaque jour une raison de sourire. 

Elle ne possède aucuns biens. Elle habite nul part et partout en même temps. Elle ne tombe pas amoureuse de personne mais de tout le monde.

Elle se remet souvent en question, c’est ce qui l’aide à évoluer en tant qu’humain. Fou est celui qui ne le fait pas.

Elle est intense! Ça peut en déranger quelques uns mais elle s’assume très bien. 

Elle n’a pas un sou d’économisé mais elle n’a jamais été aussi riche. Le peu qu’elle a, elle le partage. 

Elle vit le moment présent. Elle change d’idée tout le temps. Elle se fout du jugement. Elle a besoin d’être stimulé constamment.

Elle veut connaître votre histoire.  Non pas pour vous juger mais pour vous comprendre. Elle apprendra de vous et vous d’elle. Elle créera une vraie connexion avec vous mais elle finira toujours par partir et on ne sait jamais quand elle reviendra. 

Elle vous influencera a vous connecter avec la nature. Elle éveillera vos sens. L’odeur d’une fleur, le son des vagues. Elle vous fera remarqué la pleine lune, les étoiles qui tapissent le ciel. Le vent qui caresse votre corps. 

Tout le monde devrait avoir une amie vagabonde….;)

 

L’amour vu d’une femme célibataire de 31 ans…

Je suis une romantique née qui du haut de mes 31 ans souhaite un jour, après trois échecs amoureux, rencontrer celui qu’on appelle l’âme-sœur. Celui qui fera vibrer mon cœur à tout jamais. Je ne suis pas pressée, et encore moins désespérée. La femme indépendante en moi à beaucoup de difficulté à s’attacher, mais une fois attachée, la femme attentionnée et passionnée en moi à encore plus de difficulté à se détacher.

Ces trois hommes qui ont fait partis de ma vie, sont tous très différents, mais ils ont au moins un point en commun, MOI. En aucun cas je ne regrette aucune de mes relations car elles m’ont toutes appris quelque chose. Elle m’ont appris beaucoup sur moi et elles m’ont surtout appris à reconnaître l’âme-sœur plus facilement dans le futur.

L’homme parfait pour moi sera celui avec qui je pourrais vivre une aventure continuelle. Celui qui me laissera rentrer dans son monde autant qu’il aura envie d’embarquer dans le mien. Celui qui saura apprécier la beauté des autres femmes, mais qui voudra se perdre que dans la mienne. Un homme ouvert d’esprit, avec un immense sens de l’humour. Un homme qui ne voudra jamais me voir pleurer.

La relation parfaite sera basé sur le respect biensûr, sur la confiance primordial, et sur l’égalité indispensable! Il n’y aura pas de « au début », il y aura seulement un « continu ». Oui c’est tout nouveau, tout beau « au début » mais c’est encore plus beau quand ça « continu ». Je veux qu’on ait des histoires à raconter, qu’ils nous arrivent des mésaventures, qu’on ait envie de découvrir le monde ensemble. Et seul l’avenir nous dira, peut-être même former une famille ensemble.

Je ne veux surtout pas de contrôle, ni de jalousie mal placée. Je ne veux pas de manipulation. Je ne veux pas d’intimidation. Je ne veux pas d’abus.

Je veux la liberté à deux! 🙂